scpi pierre-papier

Comment investir dans l’immobilier papier ?

L’immobilier est une valeur montante et sure de tout temps. On ne cesse de le dire autour de vous, et vous vous en rendez également compte : les prix des logements grimpent et vous pensez qu’il serait intéressant d’investir dans ce secteur. Pourtant face aux tracasseries administratives, nombreux sont ceux qui finissent par changer d’avis. Mais il y a surement une autre solution : avez-vous déjà entendu parler de l’immobilier papier ?

Les principes de l’immobilier papier

L’immobilier papier est un peu le contraire de l’immobilier physique. Si le premier est une acquisition, le second est un placement. Investir dans la pierre-papier consiste à acheter des parts dans une société qui investit dans l’immobilier. Au regard de la montée en flèche des prix du logement, cette alternative est de plus en plus adoptée par les épargnants. Pour acheter des parts dans l’immobilier papier, vous avez besoin de vous adresser à des sociétés compétentes dans le domaine. Communément appelées des SCPI (Sociétés Civiles de Placements Immobiliers) ou des OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier), ce sont elles qui s’occupent de la gestion immobilière, elles perçoivent les loyers, s’occupent des charges et impôts locaux. Elles gèrent également le recouvrement des loyers impayés. De votre côté, vous ne vous occupez de rien, et proportionnellement à votre investissement, vous recevez régulièrement un revenu. Le montant que vous recevez est un prorata net des loyers après déduction de toutes les charges attenantes à la gestion du logement. Si la perspective d’avoir un immobilier dont on ne s’occupe de rien est très alléchante, il importe cependant de bien vous renseigner au sujet de la société dans laquelle vous voulez effectuer votre placement. Car, elles ont des variantes qu’il est nécessaire de connaitre avant de faire votre choix.

investissement scpi

Dans quelle structure investir ?

Est-ce que votre SCPI ou OCPI est affilié à l’Autorité des Marchés Financiers, AMF ? C’est la première précaution à observer pour éviter de vous retrouver dans une arnaque. Dans le cas d’une SCPI, la société peut être à « capital fixe » ou à « capital variable ». Si c’est une SCPI à capital fixe, en cas d’augmentation de capital, vous pouvez souscrire à de nouvelles parts alors que dans une SCPI à capital variable, le capital dépend des souscriptions. On dénombre trois grands groupes dans la famille des SCPI : il s’agit des SCPI « de rendement », SCPI « fiscales » et SCPI de « plus-value ». Les premiers ont l’avantage de vous offrir de revenus réguliers, c’est l’idéal lorsque vous envisagez de faire un placement en vue de votre retraite. Les aides fiscales vous permettent de bénéficier d’une réduction dans vos impôts. Et avec la SCPI de plus-value, vous touchez des plus-values immobilières quand vous revendez vos parts. Afin que votre placement vous soit financièrement profitable, il est nécessaire de garder vos parts au moins une dizaine d’années. Les OPCI quant à eux sont spécialisés dans l’immobilier résidentiel et de bureau. contrairement à d’autres placements comme la Bourse ou à court terme les options binaires dont vous pouvez trouver les meilleurs brokers sur ce site, vous devez prendre en compte le temps d’amortissement de votre investissement.

Les droits de souscription à une part sont plus élevés que dans une SCPI mais en tant qu’associé, vous avez la possibilité de revendre vos parts à tout moment, même si l’idéal serait de les conserver pendant au moins 5 ans.Qu’elle soit une SCPI ou un OPCI, la question du rendement dépend essentiellement de la spécialité de votre structure. Lorsque la société s’occupe essentiellement du patrimoine commercial tel que des centres commerciaux, des bureaux, le revenu brut est d’environ 6 % contrairement à la structure spécialisée dans l’immobilier d’habitation où le bénéfice brut se situe autour de 3.5 %. Pensez toujours à vous informer sur la situation intégrale de la structure afin d’évaluer de sa valeur, ses compétences, sa rentabilité, et ses années d’expérience dans le domaine de l’immobilier papier.

scpi et pierre papier

Des avantages et inconvénients

Acquérir un immobilier papier vous dispense de la gestion de vos biens qui est à la charge de professionnels ainsi que des contraintes administratives, telles que la présence d’un notaire. Le rendement est lucratif, plus important que si vous déposiez votre argent dans un compte épargne. Les sociétés investissent dans de nombreux biens immobiliers, ce qui offre une meilleure répartition des risques. Cependant, la revente des parts n’est pas toujours aisée, il faut parfois attendre plusieurs mois. Quoi qu’il en soit, avant d’investir, demandez conseil à votre conseiller bancaire.

About Philippe